Simon, peintre écrivain voyageur  
 
 
 
Accueil
PEINTURE CHINE
  - Collages
  - EXPO CHINE
  - AmoursdeChine
  - Nus-montagnes
  - Série Rouge
  - Paysages-quatuors
  - Voyages d'encre
  - Les égarés
  - Poètes chinois
Peinture
  - Têtes a têtes
  - Nus récents
  - Nus
  - Erotiques
  - Grossesses
  - Oeuvres politiques
  - Oeuvres sur l'Inde
Carnets de voyage
  - Carnets publiés
  - Au Corps de l'Inde
  - L'Appel du Bleu
  - Saharas
  - Chine
  - Rajasthan
  - Sahara, marche avec moi
  - Les beaux carnets
  - Livres d'amis
Livres publiés
  - Petit Arbre Voyageur
Carnets collectifs
  - Sur le vif
  - Banlieue Nomade
  - Ce que j'aime en toi
  - Vivre vieux !
Poésie et Peinture
  - Talismans
  - Nus, puissance deux
Bricolages
  - OBJETS
Biographie
  - Formation
Contact
 

Banlieue Nomade

"Le charme de la banlieue, c'est son côté bâtard"
Une vingtaine de dessinateurs de l'association les Carnettistes Tribulants vient de signer un livre, "Banlieue nomade", carnet de voyage en petite couronne. Simon, dessinateur et écrivain, qui a porté le projet, commente cette curieuse aventure.

- Pourquoi des carnets de voyage sur la Banlieue ?
- C'est mon pays depuis toujours, la banlieue est et sud, de Vincennes à Cachan. Et personne ne lui a consacré de carnet de voyage, personne ne dessine la banlieue. Elle est un continent englouti sous les préjugés. J'ai voulu montrer que c'est un territoire ouvert à la poésie, à la surprise.
- Comment définiriez-vous le charme particulier de la banlieue ?
- Quand on la traverse en RER, elle donne l'impression de somnoler. Quand on s'y arrête, on est surpris par le côté vivant, bigarré. Ce qui m'intéresse en banlieue, c'est son côté bâtard. Elle est le fruit des amours compliqués du maraîchage, de l'âge industriel, des grands ensembles et du pavillonnaire, avec une architecture de laveurs de carreaux et de meulière, une vraie mixité sociale et ethnique. Pour en trouver l'équivalence au niveau graphique, il faut utiliser des techniques mixtes.
- Quelle attitude avoir pour la découvrir ?
- Graphiquement c'est très excitant de se promener en banlieue. Mais il faut quitter sa voiture, flâner, suivre une femme qui tire son cabas ou un homme qui descend du train...
-Y-a-til des scènes caractéristiques de la banlieue ?
- Le passage du RER, les petites rues sans gloire, les jardins à batifoler, à bronzer ou à planter, véritables territoires exotiques où la liberté individuelle s'exerce avec une extraordinaire invention.
- Avant de dessiner la banlieue, les Carnettistes ont-ils dessiné Paris ?
- Je l'ai dessinée enfant mais il est difficile de l'aborder en sortant des stéréotypes de sa très grande beauté. A force de surexposition, certains sujets sont épuisés.

Seine Saint Denis Magazine



 
Carnets collectifs Banlieue Nomade Banlieue Nomade


Haut de page | Plan du site
Autres
peintre écrivain artiste simon Paris Inde Chine
 Carnets collectifs Banlieue Nomade Banlieue Nomade
peintre écrivain artiste simon Paris Inde Chine
 Carnets collectifs Banlieue Nomade Banlieue nomade
peintre écrivain artiste simon Paris Inde Chine
 Carnets collectifs Banlieue Nomade Banlieue Nomade
peintre écrivain artiste simon Paris Inde Chine

   Une création DBC